Pauline Gomy

Bienvenue, lecteur. Tu trouveras ici du pro, du perso, des humeurs, des nouvelles, voire autre chose…

Numérique multi-générationnel au Pacha de Villejuif

Il était une fois un gentil grand-père et un professeur qui discutaient dans un bar-restaurant en plein centre-ville de Villejuif-city, au coeur donc du Val-de-Marne et loin des tumultes parisiens. Mon mari et moi-même conversions simplement autour de nos consommations, attendant la fin d’une des nombreuses activités extra-scolaires des petits pour la récupérer et l’emmener faire ses devoirs. Le Pacha, l’un de ces établissements qu’on trouve dans des banlieues peu prisées, dont la devanture pourtant refaite à neuf suscite immanquablement une grimace de mes amis intra-muros que j’essaye d’y emmener, propose une restauration de qualité et des boissons à des tarifs raisonnables. Pas très hype peut-être, mais familial.

Donc les camarades Villejuifois discutaient et d’un coup le son se mit à monter. Nous avons donc laissé tomber notre conversation pour réorienter discrètement nos oreilles vers le comptoir, et comprendre l’objet de ce ton animé. Il s’agissait des smartphones, vus comme inutiles par le grand-père, à la limite du nocif par le professeur très blasé, et vitaux par le propriétaire du bar. « C’est parce qu’il y a beaucoup d’applications », justifiait ce dernier, c’est très pratique ! Le professeur haussait les épaules tandis que le grand-père expliquait qu’un téléphone qui téléphonait correctement, ce serait déjà bien.

IMG_0023Ça sert à rien ces machins !

 

J’avais donc ciblé un cobaye pour mon iphone 2 et, curieuse (je n’ai plus de grand-père sous la main) je lui tends mon portable. Bien sûr, comme il ne faut pas laisser un utilisateur sans fil d’ariane, je lui suggérais des actions à sa portée. « cliquez sur le soleil » (ô magie, la météo parisienne est apparue d’un coup). L’oeil du papi brillait et il me demanda si je pouvais lui

faire écouter Elvis Presley. En l’occurrence, j’étais battue, je n’ai pas ça dans mon ipod et pas d’appli deezer non plus pour l’épater, mais je lui signalais que son fils lui mettrait aisément ses musiques préférées dessus.

Il faut bien reconnaître que même un iphone 3 est compliqué pour un utilisateur non averti. Le grand-père clique longtemps : les icônes se mettent en mode suppression au lieu de lancer l’appli. Le grand-père clique à côté une fois sur deux (sans parler de la taille des icônes, proches de l’invisible pour lui). Mais à quelques détails ergonomiques près, le grand-père accrocherait bien à l’objet tablette à la place d’un ordinateur, trop compliqué et de loin (il en avait un, il n’avait pas réussi à s’en servir…). Je lui fais une grosse bise pour m’avoir permis de l’observer quelques instants. Il n’en achètera pas pour autant, mais il était bien content et a payé sa tournée 🙂

IMG_0024Moralité, avec ou sans Iphone, allez au Pacha, ils sont sympa.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 31 janvier 2013 par dans Blog, et est taguée , , .
%d blogueurs aiment cette page :